Les Gardiens de la Légende

Club de Jeux de la MJC Avrillé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Compte rendu de la précédente campagne historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eriamelo

avatar

Nombre de messages : 401
Age : 45
Localisation : paris rp
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Compte rendu de la précédente campagne historique   Mar 5 Fév 2013 - 9:19

La nuit est longue ce soir.
Car, de part et d’autres, des troupes se sont amassées le long du fleuve Adena. Elles se regardent, figées avant la tempête. Le Roi Théophilias du Royaume de Rochelion a missionné l’Ost de ses meilleurs chevaliers afin de lutter face aux troupes du Condotierre Fransesco de Luca à Brangatia. Les cités souveraines de Braggia n’ont pas approuvé cette offensive et ont essayé de débloquer la situation d’une manière diplomatique. En vain ! Après avoir fondu sur l’Ostrie et s’être emparé de la ville principale de Gassgard, le condotierre a choisi de continuer sa progression vers l’Ouest.
En ce dix-septième jour, du cinquième mois du Griffon de l’année 1012, la confrontation semble ultime. Les astres semblent nous expliquer qu’ici va se jouer une page de notre histoire.

Cette campagne historique se déroulera sur les terres de GrandHeaume,



Nous étions arrivés par drakkars en remontant le fleuve Adéna. Rochebois se dressait sur les hauteurs et nous pouvions voir, sortant du bois avoisinant, la pointe des toitures d’un château abandonné. Nous pouvions aussi remarquer les troupes ennemies de Brangatia massées le long du fleuve. Ils étaient en nombre et aux couleurs de la cité souveraine Brangatienne, de sable et de gueule. Point de bombardes à l’horizon, ce devait être l’avant garde des troupes… D’autres groupes de leur armée étaient sans doute restées dans les terres du Duché d’Ostrie.
En ce 18ème jour du mois du Griffon, plusieurs peuples étaient venus d’horizons différents et pour de multiples raisons sur les terres de la seigneurie de Rochebois. Le Roi, Théophilias de Rochelion, était représenté par ses seigneuries bousculées et quelques chevaliers furieux de voir leur territoire d’Ostrie ainsi expropriés par des mécréants. Quelques représentants des peuples kelts s’étaient déplacés et avaient implanté une ambassade afin de négocier au plus juste leur soutien au Royaume. Les tentes des signioris des cités souveraines de Braggia étaient dressées devant la façade de l’ancien château. Les braggians étaient venus présenter leur désapprobation de cette situation d’une cité souveraine, Brangatia, envahissant son voisin. Moi et mes frères d’Aagmard ne souhaitions que vaincre l’occupant trop présent, mourir dignement sur le champ de bataille, honorer nos konungars et marcher vers la victoire.
La ville de Rochebois semblait très inquiète de son sort. Elle se retrouvait sur la ligne de front alors qu’elle peinait à mettre un peu d’ordre dans ses ruelles et ses auberges. Le pouvoir de la seigneurie était vacant et le prévôt présent ne s’occupait pas pleinement de ses fonctions. Il n’y avait pas de miliciens, pas de reversement de taxes au Duché, aucune sécurité dans la ville, des actes de sorcelleries avérées… Une bande armée avait même pris du pouvoir et s’amusait à taxer les pauvres commerçants de Rochebois. Le soir, la ville se transformait en bouge investie par des coupe-jarrets. Le pilori ne servait plus depuis bien longtemps. Souvenir glorieux d’une époque révolue, trônait, sur la place de la cité, un cercle de pierres qui fut construit par les premiers hommes. Le château abandonné restait majestueux dans son écrin même si sa seigneurie semblait l’avoir oublié.
Nos ennemis étaient dirigés par le condottiere Fransesco de Lucca, lui même, et ses plus fidèles compagnons d’armes. Ils choisissaient de percer toujours plus à l’ouest et vers la ville de Rochebois. Sa troupe était rigoureusement organisée, structurée et elle semblait portée par les flux magiques. Le condottiere n’était pas seul ! Il était soutenu par d’étranges alliés : trois femmes habillées de noir, aux pouvoirs mystiques et un bien singulier émissaire paré de gris semblant être son bras droit. Cela sentait la pourriture et la magie sombre dont je tairai le nom.
Ayant posé notre camp de toiles dans les plaines à l’écart de la ville, nous nous sommes mis à remonter le chemin. Le temps maussade sentait le début d’une guerre sanglante. Arrivés sur les hauteurs de Rochebois, nous avons rencontré une population meurtrie. L’astronome, Tiphaine de Montcalme, ne pouvait plus rentrer dans le cercle de pierres afin d’observer les étoiles. En suivant ses prédictions funestes, elle avait même demandé de dresser un cercueil à l’écart de la ville.
Le prévôt nous accueilli avec maladresse et ressentit toute cette activité comme une fin de règne pour son petit pouvoir local. La ville semblait vivre son lot de situations tragiques et d’actes désespérés. Dame Catherine, membre de la guilde d’’herboristerie, nous expliquait qu’elle sentait sa santé défaillir depuis notre arrivée et que la ville se devait de retrouver un peu plus d’ordre depuis la disparition du jeune Tobias, seigneur du château abandonné de Rochebois.
L’ambassade Kelt et les peuples du nord avançaient aussi de bien tristes nouvelles. Les terres de Clofhelm souffraient de famine. Il fallait que Rochelion vienne en aide aux peuples des landes et des lochs. La terre se réchauffait transformant celle-ci en un vaste marécage.
En cette fin d’après midi, ce 18ème jour, les bataillons de Brangatia avançaient dans la plaine. Ils ravageaient les premiers groupes et se dirigeaient d’un pas assuré sur Rochebois. L’assaut fut vite donné et les forces alliés des royaumes faiblissaient vite face aux puissances magiques et impies de l’état major de Fransesco de Lucca. Les seigneurs de Rochelion stoppaient leur avancée difficilement depuis la haute ville.
Au centre de ce groupe, nous pouvions distinguer un humanoïde, de type félin, enchaîné et traîné jusqu’au cercle de pierres. Que cherchaient-ils ? L’étrange humanoïde fut molesté et on cherchait à lui faire pratiquer une sorte de cérémonie sur le cercle de pierres. Qu’en était-il ? Jamais, on n’aurait pu voir un être provenant de Masmarie hors de ces terres. Les quelques exemplaires visibles sont des êtres entassés dans des cages de cirques itinérants ou des parcs royaux que l’on ne trouve que dans les grandes cités de Braggia.
En fin de journée, deux émissaires du Storboendr Jolan Tranunston sont arrivés dans notre camp. C’était un honneur de pouvoir partager sa corne avec un homme ayant fréquenté le Hall. Leur discours était violent et acerbe. Ils nous informaient des propos guerriers et virulents d’une missive des Boernds en Aagmarite. Pour eux, la guerre était devant nous et qu’il fallait soumettre le royaume de Rochelion qui avait déjà un pied à terre. Plusieurs aagmarites commencèrent à envisager de se battre.
L’humanoïde fut libéré ! Il nous confirma qu’il venait des jungles de Masmarie et qu’il ne comprenait pas la raison de cet emprisonnement. Même si il souhaitait ne pas s’exprimer, son langage était limpide et clair. Il nous confirma de la présence d’un certain nombre d’Alchimagiciens dans les rangs ennemis ainsi que d’un homme habillé de gris et confident du Condottiere. Il se nommait Massimo et semblait s’intéresser grandement aux anciennes pierres dressées en ces lieux. Étaient-elles le symbole de la convoitise du condottiere et la raison de sa traversée folle à travers le royaume de Rochelion ?
Le soir même, nous apprenons qu’une météorite est tombée et qu’elle est annonciatrice de changements radicaux. Dans cette petite clairière, où est tombé le fameux caillou, nous comprenons que la météorite est gorgée de magie et qu’elle déclenche l’intérêt de bons nombre d’intrigants.
Nous festoyons le soir en aspirant à oublier les affres de la bataille qui s’annonce. Nous apprîmes plus tard par des sources externes que des négociations avaient lieu entre les nobles de Brangatia et quelques Signioris Braggiannis. Allaient-ils réussir à faire stopper cette invasion ?
Le lendemain, à l’aube, un veilleur nous avertit trop tard que les troupes de Brangatia sont sur le pied de guerre. Nous avons juste le temps de fuir dans les futaies et de nous protéger tant bien que mal. Le climat est lourd et nous pouvons nous rendre compte du nombre important des envahisseurs. Brangatia s’installait et prenait le contrôle des lieux où se trouvait la météorite. Les sorcières vêtues de noires commençaient à développer une cérémonie autour de celle-ci avec un petit bataillon de protection. La bataille fut rude et sévère ! Nous perdîmes encore plusieurs courageux et fiers guerriers mais cet emplacement mystique fut libéré.
La ville, quand à elle, semblait tenir bon mais pour combien de temps… Le prévôt, inquiet, avait disparu dans la nuit. On ne retrouvait de ses affaires qu’un courrier de lamentations sur une femme disparue et inconnue. Un vote eut lieu pour remplacer celui-ci dans la soirée par les commerçants et boutiquiers et ce fut Dwalan fils de Wido, menuisier qui hérita de cette lourde tâche. Un seigneur fut aussi nommé par les représentants des duchés et du Royaume : Messire Théobald de Saulvert fut nommé par ces pairs. Natif d’Ostrie, son tempérament combatif et sa hargne envers l’ennemi ont fait de lui un défenseur de Rochelion et de cette petite ville.
Dans notre clan, des soupçons commencèrent à se développer sur la véracité des propos des deux émissaires venus à notre rencontre. Certains de nos hommes menèrent l’enquête et furent informés que leur missive était fausse. Trop tard, le mal était fait dans nos clans ! Une scission se fit avec certains des nôtres…La rébellion fut matée dans le sang. La raison semblait avoir quitté plusieurs de nos frères et ce combat restera à jamais effacé de nos mémoires. J’ai un mauvais souvenir de ce moment. Le mal commençait à s’immiscer dans les esprits et nous avons compris que les émissaires portés en ces lieux n’étaient que des pions possédés par « je ne sais quoi ! ». En tout cas, cette solution, pour nous déstabiliser, nous laissait meurtrie.
Pendant ce temps, l’ambassade Kelt recevait elle-aussi un étrange émissaire. Il connu la mort rapidement car il ne souhaitait que jouer la carte de la discorde.
Cemidi,des attaques sournoises et des embuscades ont eu lieu contre nos alliés. Les forces de Brangatia se sont positionnées à la limite de la ville. Notre camp n’est plus à l’abri d’une quelconque attaque et nous nous sentons oublié des autres royaumes. Le clan Tarkel a choisi de solliciter le nouveau seigneur en proposant la mise en place d’un port fluvial sur l’Adéna bordant Rochebois.
A cela, la fièvre de l’or semblait s’être emparée de la ville. Un villageois venait de découvrir une grosse pépite sur sa carrière non exploitée. Je ne sais si cela est lié mais le notaire de Rochebois, André Corbelin, est retrouvé gisant mort dans son cabinet. De nombreux actes de propriétés, des documents et une forte valeur d’argent disparaissaient. Beaucoup commencèrent à dire que ce meurtre était lié aux réseaux des guildes mafieuses provenant des cités Bragiannes. Un pigeon voyageur fut adressé au Baron afin qu’il puisse envoyer un nouveau notaire au plus vite. En fin de journée, un notaire provenant de Karadoc se présenta : il portait le nom de Cherecs Sargel. Je ne sais combien de temps il vivra sans assistance !
Le soir de ce même jour, alors qu’un concours bardique faisait résonner les murs de l’auberge de Brussela et que quelques uns réussirent même à remporter un établissement de théâtre à Chiba, des hommes ont commencé à tomber sous le coup d’assassins peu scrupuleux. Des voyageurs, des clients d’auberge, des villageois se mirent à tomber et même un de nos konungars, Skiold, a failli passer à trépas… Les signioris braggiannis n’ont pas daigné sortir de leur réunion diplomatique.
En cette 19eme nuit, autour du cercle de pierres, un de nos shamans a commencé à appeler les étoiles et les constellations, avec d’autres astrologues et astronomes des autres nations, avec le soutien de Tiphaine de Montcalme . Le moment était à la divination et aux présages. Le ciel s’était dégagé ce soir-là et le corbeau guida nos pas. La musique des tambours enchantaient nos regards vers la voie lactée. Autour du cercle, cinq représentants de cinq constellations se mirent à appeler la bienveillance des étoiles. Notre shaman se mit à vociférer des « lois » et des râles à l’honneur du corbeau et d’Aagmard… Il se mit à perdre sa voix comme par un enchantement des plus étranges.
A la fin de cette cérémonie, une longue procession se forma en direction de la pierre tombée du ciel. Nous n’étions plus des royaumes, si différents au final, mais des hommes liés pour un même destin. Une musique surnaturelle, provenant des bois, gonfla notre ardeur à avancer dans l’obscurité. Nous arrivâmes dans la clairière baignée par des lumières féériques. La météorite rougeoyait sous les effets magiques. Nous étions bien peu de choses face à cet étrange spectacle.
Une présence se faisait de plus en plus sentir et nous perdîmes nos armes et nos voix. La clairière se faisait silencieuse. La météorite commença à trembler sur sa base et c’est à ce moment là qu’apparu une femme se faisant appeler Chimère. Sa nature était douce et sa voix mélodieuse. Chaque mot se faisait musique et nous étions captivés par son discours. Son regard était constellé d’étoiles et ses yeux perçaient chacun de nos désirs. Ses paroles annonçaient des temps sombres pour notre monde. Elle invoquait l’erreur des hommes, la fin d’un temps et un mince espoir pour que Galaté ne tombe pas dans une tragédie inéluctable.
Ce 20eme jour, le ciel a continué à nous tomber sur la tête et la pluie se faisait froide sur nos cœurs meurtris par les révélations d’hier.
Plusieurs hommes des différents royaumes ont choisi de partir à la conquête du camp des troupes de Brangatia. Aucune opposition ne se fit sentir et ils arrivèrent à se faufiler au plus près des tentes de nos adversaires. Les quelques hommes présents se mirent à fuir ou combattre en duel avec honneur. Le camp fut pris d’assaut et les soldats victorieux emportèrent fièrement une bannière ennemie et font actes de pillages.
Ce matin, certains de nos hommes ont aperçu un étrange ermite vêtu de noir et portant un masque. On nous rapporta qu’il prêchait un discours tout autre à celui que nous avions entendu hier soir. Il ne fallait pas écouter les propos tenus par cette femme du nom de Chimère. Il affirmait que ces paroles étaient mensonges et sornettes.
Des guerriers de Rochelion ont réussi à capturer une de ces dames dit « dame obscure ». Elle n’a pas daigné donner un seul mot sur son implication au sein des troupes de Brangatia.
En ce début de journée, nous voyons arriver sur la place de la ville, de nombreux groupes d’exilés provenant d’Ostrie. Ils ont faim ! Ils nous informent que plusieurs milliers d’exilés sont sur les routes. Ils ont besoin de rations, de nourriture, de pain… Dans le duché d’Ostrie, les stocks de blé sont pillés, le bétail est réquisitionné, les hommes sont même emmenés de force à l’Ouest… Le peuple est en train de mourir doucement et que les troupes dépêchés par Brangatia s’implantent confortablement dans les manoirs et châteaux laissés abandonnés.
J’ai rencontré aussi un certain Karlann, gardien des rites anciens de la forêt de Bois Clair et fidèle à la constellation du Dragon. Il s’occupait à organiser des rites pour les défunts de cette triste période. Le travail ne manquait pas et il commençait à installer des sépultures pour ceux qui ne sont plus. Vigilant aux paroles de Chimère, il prodiguait des messages de bonté envers chaque individu venu à Rochebois. Aidé par Anna Acorus, une herboriste mais surtout Lubin St Georges, ils ont aussi retrouvé les restes d’un corps dans les bois environnants. Il s’agissait du corps d’une femme du nom de jeanne… Jeanne !
Chimère s’est présentée à nos côtés en cette matinée. Elle a souhaité rester auprès des délégations présentes afin de les aiguiller dans leurs choix et de les soutenir face à l’indicible. Elle a souhaité surtout que le cercle soit protégé afin d’affaiblir les troupes dirigés par les dames obscures.
Les troupes fidèles de Massimo accompagné par le condottiere avançaient dans la plaine et c’était pour la dernière fois. Ils s’étaient décidés à envahir la ville. Des troupes fraiches avaient même été recrutées aux alentours. Les hommes étaient livides et portaient le rouge et le noir en acclamant leur cité conquérante et avançant avec un pas déterminé vers le centre de la ville.
C’est à ce moment là qu’une jeune shaman du clan tarkel, accompagné d’autres sages, décida de constituer un rapide rituel autour du cercle de pierres. Nos hommes se mirent en ordre de bataille afin de les protéger. Nous les attendions de pied ferme nos ennemis cette fois-ci.
Les épées s’entrechoquaient violemment et nos hommes ne pliaient pas ! On sentait même que le pouvoir des dames obscures s’était affaibli. Par leur rituel, les shamans réussirent à dissiper le pouvoir hypnotique des dames obscures. Un à un, les ennemis commencèrent à reprendre connaissance ainsi que le condottiere et sa garde rapprochée. Massimo, éminence grise eut juste le temps de fuir ! …. Le condottiere lâcha son arme devant mes vaillants compagnons.
Victorieux en ce 20ème jour du mois du Griffon, nous avions remporté une bataille mais pas la guerre. Il nous restait à repousser chaque homme de Brangatia en dehors de Grand’heaume, mais aussi d’Ostrie… Et cela est une autre histoire !

Compte rendu écrit du point de vue d'Agmar

_________________
olivier de paris mj ambre et la brigade chimérique amateur collectionneur de jdp appelé dino par certains


Dernière édition par eriamelo le Mar 5 Fév 2013 - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eriamelo

avatar

Nombre de messages : 401
Age : 45
Localisation : paris rp
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Compte rendu de la précédente campagne historique   Mar 12 Fév 2013 - 17:39

Courrier envoyé depuis ma Seigneurie par pigeon voyageur à différents crieurs de rue, Colporteurs et raconteurs d’histoire, mais aussi aux nobles de nos pays…

« Oyez Oyez, peuple de Galaté, Que vous soyez Aagmarites, Kelts, Braggianni, Rochelionnais... mais aussi habitants de l’ïle du Crabe, Créatures Sylvestres de la forêt de Ethil Cerin, Peuples de la Jungle de Masmarie et des Collines de Satyr, Clans des Montagnes et des Marais,

Ce message s’adresse à vous tous, à ceux qui connaissent déjà les faits, à ceux qui n’en n’ont pas encore entendu parler, à ceux qui n’ont pas eu la possiblité de lire les journaux.

Moi Lubin SaintGeorges, Cartographe, Astrologue de mon état, je me questionne sur l'avenir de notre monde : Galaté. Les quatre grands Royaumes sont en danger, mais aussi les forêts, jungles et montagnes. Pour cela, certains diront « on connait déjà ce que tu nous racontes », mais ce message est fait pour regrouper informations et les diffuser aux habitants de tout Galaté.
Les faits qui vont être évoqués sont issus de La Gazette du Pigeon Lecteur, des rumeurs et ou bien les étoiles elle-même.

La Gazette nous informe pleinement que de multiples MAUX touchent Galaté sur tous les fronts, les rumeurs colportées apportent souvent des faits, des évènements vécus et les étoiles ne mentent pas.

En l’an 1012, le coeur de certains de la cité de Bragantia ont été contaminés par la noirceur de sorcières Alchimage, comme le condottière Massimo. Leurs esprits embrumés ont fait d’eux des êtres à la solde de ces « Obscures », faisant apparaitre une envie de conquête et de grandeur. Cela s’est produit sur le duché d’Ostrie en Rochelion avec le Condottière de Bragantia, où des troupes de mercenaires et de Bragantianne l’ont envahi. Malgré un front continuel à Rochebois, les "Obscures" gangrènent le coeur et l’esprit des personnes à qui elles parlent ou envoutent. Arrivera- t-on à les empêcher d’appauvrir nos esprits et de transformer nos cœurs en pierre.

Mais aussi remontant les chutes des mers de Braises de l'Est, des bateaux chargés d'hommes sombres, semblant vénérés un Etre sous l'égide d'un symbole de Trident, voguent sur les mers … Vont ils faire naufrages et dégats sur les côtes de Aagmard et Braggia... Doit-on avoir peur d'eux, Doit- on leur laisser prendre plus de place sur Galaté ou encore les repousser vers ces mers hostiles inconnues au plus loin à l'Est... Mais qui sont-ils… des fantômes, des êtres corrompus eux aussi, des rescapés de l’expédition du Roi Aagmarite ?

Sur les frontières au Noroît, les terres de Glace du Nord reculent de plus en plus sous la chaleur grandissante, les peuples kelts ont faim, la sécheresse survenue d’un coup a rendu les terres cultivables stériles et l’eau manque. La faim assaille les habitants des pays kelt... D’où peut provenir cette chaleur, est-ce que les étoiles nous envoient un signe ? Un vent de folie envahit les esprits des Kelts du Nord... faisant de leur regard: un regard de braise prêt à en découdre avec les autorités Keltes ou autres nations venus en aide. Sont ils malades ou juste affamés…

Venant du néant, apparaissant de nulle part des bateaux, remplis de pirates, abordent les côtes du Royaume de Rochelion et des terres Kelts par l’Ouest, pillant ports et villages. A-t-on besoin d’un nouveau front de guérilla à l’Ouest alors que l’Est est déjà aux proies de diverses attaques. Les créatures Sylvestres subissent elles aussi ces agressions, seront-elles assez fortes pour les repousser ou nous aider ? Mais la grande question d'où proviennent ces navires...

Mais même dans nos contrées, des affaires internes peuvent faire craindre pour la stabilité de Galaté. Les pirates de Chiba de l’île du Crabe font régner une terreur sur les mers du Golfe de Vargass et de ses environs. Les peuples de Masmarie seront de plus méfiants et agressifs après l’invasion des troupes de Rochelion sur ses terres. Le bas-peuple des cités Braggiani se révoltent pour avoir des libertés, des effluves de grèves se font ressentir avec des tracts. Des mercenaires assaillent des villages pour piller et se faire une gloire.

Selon les rumeurs, en Val Joint, les œufs du dernier Dragon, qui s’y était éteint, avaient été retrouvés et récupérés au début de l’an 1012, et ils ont été ensuite éparpillé, emmené par des hommes loin du Val. Mais on dit que si les œufs ne sont pas bientôt réunis au sein du Val, Galaté risque d’être sous le joug de catastrophe.

Depuis de nombreux siècles, le monde l’invisible et du visible ne se cotoyait uniquement lors de la nuit étrange en hiver. Mais un être appelant à lui ses enfants vient d’apparaître, l’Ombre, qu’il se nomme. Est il néfaste, est il inquiétant… Encore un mystère et un danger que les peuples de Galaté pouvaient bien se passer.

En notre monde, beaucoup de créatures réapparaissent autour de nous, ils étaient enfouis dans les bois et les montagnes, les grottes et les forêts. Attention habitants de Galaté, méfiez vous des Loups-garous, des vampires, des Zombies, des fantômes, des trolls, des Alchimages, des fous de conquêtes.

Qu'en pensez vous...
Faut il agir de concert pour l'avenir de Galaté ou chacun dans son coin pour son bien à lui...
Je sais que chaque contrée, chaque région ont leurs soucis ...
Soyons Uni pour lutter contre les différents...

Lubin SaintGeorges

Par voie de Pigeon voyageur en réponse

"Messieurs

Ce n'est pas que j'ai peur,
Ce n'est pas le peuple Rochelionnais qui a besoin de tout Galaté,

C'est juste un homme, Moi Lubin, qui fait une Constatation, en tant que Astronome, sur l'Avenir de Galaté...
Des évènements ont commencé à troubler notre Terre... mais une étoile est tombée: Chimère, elle a voulu rassembler les peuples, en l'an 1012, pour leur faire comprendre qu'ils devaient être unis.

Déjà d'autres étoiles sont tombés, provoquant par le passé des tremblements sur tout Galaté

Soyez sur vos gardes, les entrailles néfastes de Galaté se réveille
Les créatures de l'invisible sortent du mystère pour aller assujetir vos rêves
Les créatures mythiques sortent des forêts, des grottes des trous pour se nourrir ouvertement
Les chutes de Braises de l'Est et l'Ouest vont faire déferler sur les rivages leur langue de feu
Les terres glacées du Nord vont reculer jusqu'à peut être libérer des monstres assaillants
Les sombres jungles du Sud vont entrer en éruption si on ne laisse dans leur sommeil
Les contrées de galaté vont bouillir de l'intérieur et continuer à exploser

Je vous le redis : Prenz garde à Galaté... les étoiles sont là, elles vous observent.

Lubin."

_________________
olivier de paris mj ambre et la brigade chimérique amateur collectionneur de jdp appelé dino par certains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eriamelo

avatar

Nombre de messages : 401
Age : 45
Localisation : paris rp
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Compte rendu de la précédente campagne historique   Jeu 27 Mar 2014 - 20:34

Frères, ma parole est vérité,
et ce que je portes comme souvenirs me terrifient d'effroi ou de stupeur.
Je suis arrivé à Rochebois dans la nuit du 8eme jour du mois du phénix en 1013. J'avais longtemps marché auprès de mon convoi qui me menait de Hold'em'Gard à cette petite ville soudainement connue à travers tout Galaté. J’ai choisi cette destination depuis que la ville est devenue un lieu symbolique pour de nombreux miracles réalisés autour de la comète. Le Got Elias Mac Erinn, Baron de Llothanar a même réalisé un monument suite à la guérison de la maladie vénérienne qui le rongeait. Je porte avec moi plusieurs petites tuiles d’ardoises où sont dessinées des mains, pieds, yeux ou bien même coeurs de mes proches... Elles garniront les alentours de la comète ayant amené Chimère sur Galaté.

La route était longue et nous avons du passer par des chemins tortueux pour éviter la guerre qui déroulait son front sur toute la partie Ouest de Rochelion. Nous avons eu la chance de profiter de la résistance de la seigneurie de Lanvelen qui nous a permis d'arriver à Rochebois. La ville semblait assez calme alors qu'elle était devenue une symbole face au front qui s'étalait sur le duché de Grand'Heaume. Les quatre grands royaumes avaient missionné leurs jarls afin de se présenter au procès du Condottiere de Brangatia détenu dans les geôles de la cité. Un jureur royal du royaume avait même été annoncé pour organiser ce simulacre de justice.

J’ai pris une place dans une des tentes installées pour les voyageurs venus s’émerveiller sur la comète et je me reposais de la longue route parcourue.
Pendant le matin du 9eme jour du mois du phénix, plusieurs délégations de combattants s'activaient à renforcer l'enceinte de la cité et à garnir les rangs face à des troupes ennemies très organisées. Au loin, on entendait des femmes en noir nommées Matriarches mener, tambours battant, des cohortes de guerriers fidèles jusqu'à la mort. Elles avaient même, dit-on, construit une sorte de barrière magique qui stoppait tout agression directe. On me parlait aussi d'un énigmatique Massimo del pieri, grand stratège et général en chef de cette invasion soudaine.

Je me dirigeais vers l’ambassade de nos peuples, le coeur confiant afin de rencontrer Algator, représentant des peuples kelts. Je ne trouvais qu’un homme perdu dans ses songes et souffrant depuis de nombreuses lunes, de cauchemars et de sueurs froides. Il n’avait de cesse de me conter l’image d’un spectre hantant les bois de Rochebois. De nombreuses missives jonchaient le sol du baraquement. Il ne donnait plus de nouvelles à sa tribu et à Men Du. Son regard fuyant me faisait craindre pour la suite. Il laissait seul son fils dans une ville étrangère.

Je décidais de me diriger vers l’emplacement de la chute de la comète avec tout mon courage. Le monument n'était pas si loin de nos ennemis communs, protégés par une barrière, qui disait-on, était d’origine alchimagique.
Ici, peu de personnes faisaient le chemin de risque de tomber sur ces démons Braggians. J’ai à ce moment là rencontré un shaman du nom de Pyrlinn Shenn. Il venait lui aussi de faire un long périple pour arriver jusqu’ici. Il était le représentant du cercle shamanique kelt O’Aélynn et paraissait préoccupé par les changements climatiques radicaux de Galaté. Il souhaitait voir la comète afin d’y trouver une solution. Il semblait si vieux mais si sage...Yaellinn, la druidesse l’accompagnant, souhaitait voir l’endroit “où un être stellaire était venu à notre rencontre pour nous informer que notre civilisation faisait mauvaise route.“
J’avais beaucoup de mal à comprendre toutes ces inquiétudes mais le fait de rencontrer l’étonnant Pyrlinn m’avait empli de joie. Le peuple Kelt avait gardé des hommes de bonnes volontés et j’étais fier de porter les couleurs de nos tribus en terre Rochelionnaise.
Je repartis vers la ville et décida de me restaurer dans une de ces auberges bondée de Rochebois. La grande variété de populace me permettait d’écouter certains échanges surprenants. Je fus abordé par de gitans de provenant de Bohème en Tourbevoie. Leurs joies de vivre me faisaient oublier les tracas. J’entendais qu’une tombe d'un ancien seigneur Aagmarite avait été trouvé dans la grande forêt bordant la cité ainsi que deux armures cachées dans des coffres (Une armure Kelt et une armure Aagmarite), qu’un Baron Rochelionnais et questeur de son état avait été retrouvé assassiné dans la journée, que des tensions fratricides ont dégénérées entre nos tribus kelts présentes et que certains ont choisi de s'associer avec le malin. Enfin, des esprits provenant des Fjords sont apparus rodant non loin des camps de nos alliés. Dans l’après midi, un énorme bataillon de combattants de Brangatia est tombé sur les tentes des hommes du Nord. On pouvait se rendre compte de l’impressionnant cortège militaire appuyé par les étranges “Dames Obscures”.
L’offensive fut repoussée douloureusement mais on pouvait faire confiance aux hommes du Nord et à leur bravoure face à la mort. Nombreux sont les valeureux ayant perdu la vie sur le front et le cimetière de Rochebois parsemé de stèles en l’honneur rappelle les tombés pour Rochelion.
Revenant à la ville, je me suis perdu dans les dédales du marché : Bourreliers, Forgerons, drapiers faisaient affaires...Au loin, des combattants professionnels de la confrérie de l’acier organisaient un tournoi de fines lames. C’est à ce moment là que je me suis rendu compte que ma bourse avait disparu et que plusieurs commerçants se plaignaient du crochetage de leurs coffres. La ville pourrissait sous le poids des guildes criminelles qui avaient choisi de s’implanter pendant la fête entourant le procès. J’ai reçu, dans mon désespoir, le soutien d’un sculpteur Aagmarite du nom d’Olafon. celui-ci se présenta comme un seidr ou une sorte de voyant. Cet homme était venu à la rencontre de la ville et avait eu une récente vision où il devait dresser un totem Dragon, en ce 11eme soir du mois du Griffon 1013. Son discours incohérent me parlait d’honorer la constellation du Dragon afin de l’apaiser car de grands malheurs viendront. Il recherchait des compagnons pour l’aider dans sa quête artistique mais je ne me sentais pas d’égal à son talent et sa dextérité. Seuls quelques musiciens avaient choisi de l’aider dans son oeuvre.
On m’a parlé aussi de gens possédés par des objets découverts dans les bois provoquant le chaos dans les camps en contrebas de la ville. Des escarmouches ont rythmé la journée. L’ennemi forçait les lignes et souhaitait s’emparer de la ville et ainsi libérer leur condottiere attendant son procès.
Dans la soirée, les émissaires de Braggia organisèrent un bal somptueux en l’honneur des personnalités présentes en ville. Je regardais tout cela de loin et j’étais surpris par tant de décadence civilisée. On me dit que cette soirée était la soirée des faux semblants, coupes jarrets et autres drogues…J’en ai aussi la vision d’un monde fastueux et flamboyant bien loin de notre vie modeste.

Le 10eme jour, les choses empiraient dans la cité. Des hommes de pierres sont apparues au centre du cercle mégalithiques de l'observatoire de Rochebois confirmant les visions de Tiphaine de Montcalme. Le cercle semblait être une lieu d’apparition de ces choses… Plusieurs hommes ont essayé de stopper leur avancée. Cela fut impossible ! Ces monstres sont montés vers la porte principale et ont brisé les défenses de la ville comme des modestes fétus de pailles.

J’ai croisé sur la place principale de la ville, la jureur royale. Elle engageait le procès de Fransisco de Lucca. Elle voulait faire vite car elle était excédée par l’agression qu’elle avait subi hier, abandonné à des brigands sans aucunes protections locales. Elle commença son procès soutenu par le prévôt ducal et plusieurs sommités de la cité. Des émissaires venaient représenter les intérêts des royaumes. Après plusieurs heures de débats et autres tergiversations, il fut conclu d’enfermer à vie, le condottiere dans les geôles de Roquetaille...

A ce moment là, un groupe de trolls affamés a déboulé dans les rues de la ville provoquant de vives réactions d'horreurs. La ville était aux portes du chaos et il se glissait doucement à l’intérieur de la cité. Le condottiere disparut un moment avant d’être retrouvé par des vaillants guerriers d’Eit Ti Amon, de mémoire. Il semblait que la guerre continuait son oeuvre dans les méandres de la cité. On ne comptait plus les règlements de comptes et vengeances liées à la collaboration de certains avec l’ennemi. Il semblait se cacher dans chaque coin afin de renverser cette cité qui lui faisait front.
Au delà de tout cela, les généraux rochelionnais s’organisaient pour reconquérir l’Ostrie et repousser l’ennemi jusqu’à la mer de Braise. Aidés de plusieurs alliés, de mercenaires Karadoc ou de soutien Aagmarites, ils envisageaient de repousser le projet d’invasion avec quelques succès flagrants.
Mes frères de Rovanonn devaient aussi faire front face à l’agression au Nord par un Jarl du nom de Mac Graill dévastant, par les flammes, les villages de nombreuses tribus. Nous devions nous réunir et envisager de nous soulever d’un seul contre notre frère ennemi.
Aagmard n’était pas en reste car il se voyait attaquer sur ces cotes par des navires d’Argos. L’archipel du Ponant était la première touchée par des attaques foudroyantes. On me raconta aussi que les jarls présents à Rochebois avait ramené dans leurs coffres, un mal bien plus dangereux que celui qu’ils avaient à leurs portes.

Dans la haute ville, j’ai croisé pour la première fois, le regard d’un snoog. On m’a dit que leurs visages sont emplies de violence, qu’ils proviennent des entrailles de la terre et qu’ils sont d’admirables pisteurs pour la recherche d’oeuf de dragon. C’est enchaîné par une femme qu’il cherchait entre les toiles de tentes afin de trouver son précieux sésame.
Beaucoup de Jarls ont choisi de l’aider dans sa quête et ils semblent qu’ils découvrirent autre chose bien plus intéressant.
Plusieurs personnes m’ont mise en garde sur ce qui se passait dans les bois environnants. Certains affirmèrent que de nombreux rituels obscures et invocations semblent avoir été portés par des sociétés secrètes jusqu’alors inconnues..
C’est en cette fin de journée que je les ais vu pour la première fois, tels des ombres d’un passé révolu, ils arpentaient les ruelles psalmodiant des paroles inconnues. Leurs visages étaient pales et étaient d’anciens vêtements aux couleurs des fjords. Au nombre de cinq, les esprits me terrifiaient. D’où venaient-ils ? D’une époque glorieuse et si lointaine. L’un d’eux s’est penché sur moi en me parlant dans une langue semblable au vieil Aagmarite. J’étais prostré et je n’osais bouger d’un mouvement. C’est à ce moment là que je perdis un début de raison...Un marchand du cercle vargaardien m’a récupéré dans le bois. Il m’a dit que mon regard semblait livide et perdu...Je ne me souviens plus ! Ma tête était si lourde. J’ai décidé donc de rester un temps au repos auprès de la guilde des hospitaliers.
Cela me permit d’être à l’abri des assassins qui choisirent de faire plusieurs attaques sournoises dans les rues sombres de Rochebois. On invoqua une guerre fratricide entre deux guildes du crime.

Le soir, la compagnie musicienne Braggianne Calderone provenant de Modano a choisi d’égayer l’auberge de la famille...La liesse était de mise et les pièces pleuvaient à l’écoute de ces fameux artistes. Au dehors, dans la nuit, les ruelles sentaient la mort...Et j’ai du porter secours à de nombreuses personnes victimes de la fureur de ces horribles assassins.

Pendant ce même soir, L’astronome principale de Rochebois convia de nombreux voyageurs à constater l’apparition d’une éclipse solaire passant au dessus du cercle de Pierre. Signe d’une union, plusieurs mariages furent consacrés dans le cercle de pierres afin de répondre à cette prédiction. Le plus étrange moment fut la présentation des deux armures découvertes dans les bois mais celle-ci semblaient se repousser l’une contre l’autre.

La matinée du 11eme jour du mois du Griffon, je fus réveillé par le clairon, dans la clairière en contrebas, les hommes de Brangatia tentait le tout pour le tout. Une imposante force armée s’étira sur la plaine accompagnée de deux hommes de pierre. Des canons étaient aussi postés dans les rangs ennemis. Ils se dirigeaient d’un pas rapide vers le camp face au château. Les batailles firent rage et de nouveau des valeureux combattants perdirent la vie. On me narra l’assassinat de la seigneur de castel Anjou, Aliénor qui fut lâchement égorgée dans les rangs des hommes libres. Je regrette aussi de n’avoir pas pu sauver Yaelinn face à une des puissantes matriarches. Pyrlinn semblait alors perdu dans ses pensées.

C’est aussi à ce moment là que je l’ai vu et que je fus terrifié par l’aura néfaste qu’elle propageait autour d’elle. Elle était le serpent et le venin. Ses ongles étaient des griffes et ses yeux noirs de jais réduisant toute humanité au Néant. Elle était celle qu’on appelait Drakerass Serpentis dans les sombres recoins de Galaté. Elle glorifiait le chaos et prônait la mort autour d’elle. Je perdis le contrôle de mes sens à sa vue et me sentis comme une marionnette face à elle. L’effroi m’avait rattrapé et je perdis toute confiance face à elle. Beaucoup d’entre nous furent subjugués par la terreur qu’elle propageait dans nos rangs. L’aide efficace des maîtres archers de la confrérie de Corax réussi à nous sauver et à faire plier plus d’un guerrier ennemi.
Pendant tout ce temps, l’alliance de plusieurs alchimagiciens, fit tomber la barrière magique. Ils rivalisèrent de courage pour faire sauter ce verrou et ainsi rendre la victoire totale. Cette dernière bataille fut remportée sur Rochebois. Le front lâcha en début de soirée !
Des pigeons voyageurs annoncèrent que la guerre venait d’éclater sur d’autres fronts. La cité souveraine de Castilia avait attaqué les marches du Nord et Vangaard et Bénizia choisissait de reprendre la pointe de la Guardia. La flotte bénizienne reprenait le contrôle du Golfe de Vargaz. D’autres cités choisirent de se positionner en soutien de Brangatia. La guerre devenait mondiale. Les iles du ponant étaient envahi et le jarl Skiold n’y pouvait plus rien face à l’afflut des Galères Argosiennes.
L’ambiance entre les royaumes changeait littéralement. Beaucoup d’émissaires de Braggia se retrouvaient dans une situation ambigu au moment de l’annonce de la guerre de plusieurs de leurs cités. La majorité des ports de Grand’Heaume furent bloqués et un statu quo faisait planer un danger pour chaque étranger présent en Rochebois. Pendant cette période, j’ai appris la mort du fils du marquisi di Montebello, ce noble fut violemment égorgé par des individus sans vergogne.
A ce moment, Olafon revint vers moi. Il lui fallait absolument trouver des pierres d’Ambicia dorée afin de réaliser le tracé de la constellation du Dragon sur le totem. Je n’ai pas réussi à honorer cette quête même si une famille de Braggians aida Olafon à essayer de finir son oeuvre...Il était trop tard et accompagné de musiciens Kelts, la procession continua son parcours pour un bûcher sous les étoiles. A ce moment, l’unité des peuples se joignirent dans une frénésie totale sous l’impulsion discrète du Shaman Pyrlinn Shenn qui a mené à terme cette cérémonie en l'honneur de la constellation du Dragon. Voulait-il nous donner un signe à notre humanité ?

Une année s’est écoulée et le monde et le visage de nos ennemis changeait. J’ai appris que la cité de Bénizia fut attaquée par une flotte importante pirate et que la situation fut critique pour la cité souveraine. Qu’un usurpateur avait envahi une partie des fjords et s’était fait construire une immense citadelle provoquant un début de guerre civile. Qu’une partie d’un duché était devenue interdite d’accès par les autorités rochelionnaises déployant en même temps une croisade contre l’alchimagie dans tous les duchés du royaume.
La guerre semblait s’enliser. Même si l'ostrie est redevenu majoritairement libre, les troupes de Brangatia sont dispersés face à une coalition efficace et le front semble se concentrer sur quelques seigneuries et sur le front de l'Est dans les marches du Nord et en Vangaard. De nouvelles troupes sont débarquées provenant d'Argos et on réussit à maintenir une ligne conséquente de forces ennemies.
J’ai suivi, un temps, mes frères combattants afin de faire que la guerre se termine au plus vite. J’étais mal perçu par mes camarades de Rochelion qui me prenaient pour un traître à la solde d’Argos. Les seigneurs renégats Kelts en Ostrie résistaient encore et toujours grâce à l’appui des Sorcières d’Argos, tandis que d’autres Kelts revendiquaient ces mêmes terres soutenu par le roi Théophilias.

En ce 23eme jour du mois du loup, les royaumes commençaient à évoquer une armistice entre les peuples pour en finir avec cette guerre folle et faire front commun contre Argos...On parlait d’une ville Aagmarite à l’Est... Béovar. Portes des royaumes, ville cosmopolite et cité fière tenu par les fjords, Béovar était un lieu unique connu comme berceau de nos civilisations. J’allais donc vers cet endroit confiant en l’avenir de l’homme après avoir vécu autant de malheurs sur les terres de Rochebois.

_________________
olivier de paris mj ambre et la brigade chimérique amateur collectionneur de jdp appelé dino par certains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Compte rendu de la précédente campagne historique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte rendu de la précédente campagne historique
» Sommet CARICOM/USA: Compte-rendu du Forum de la diaspora
» Compte-rendu de partie 2 : Infinity Gauntlet
» [SAGA] petit compte rendu de bataille
» Compte rendu RP Enragé J4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens de la Légende :: Activités :: Le Coin des GN :: Camps du dragon-
Sauter vers: