Les Gardiens de la Légende

Club de Jeux de la MJC Avrillé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Chroniques d'Erioch [Warhammer 40.000- Deathwatch]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nogre

avatar

Nombre de messages : 548
Localisation : Segmentum Solar
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Les Chroniques d'Erioch [Warhammer 40.000- Deathwatch]   Dim 11 Sep 2016 - 12:48


Les Chroniques D'Erioch

Je vous propose d'incarner des Space Marines au service de la Deathwatch dans l'univers de Warhammer 40.000 (introduction fluff ci apres).

Partie un samedi sur 2 . 4-6 joueurs

Chaque partie sera un scénario indépendant se suffisant à lui meme.
Les scénarios seront regroupés en saison disposant d'un fil rouge, offrant ainsi 2 niveaux de lecture.

Joueurs interessés :

_________________
En bleu je Modère, Sinon c'est cool

Work It Harder Make It Better
Do It Faster, Makes Us stronger
More Than Ever Hour After
Our Work Is Never Over

http://ogreworkit.ytmnd.com/
http://www.coolminiornot.com/artist/Dexterior?browseid=17329309
https://www.facebook.com/NogreWorkshop/


Dernière édition par Nogre le Sam 15 Avr 2017 - 9:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.coolminiornot.com/artist/Dexterior
Nogre

avatar

Nombre de messages : 548
Localisation : Segmentum Solar
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques d'Erioch [Warhammer 40.000- Deathwatch]   Dim 11 Sep 2016 - 12:48


Le 41e Millénaire ...
Depuis plus de cent siècles, L'Empereur immobile siège sur le Trône d'Or de Terra. Il est le maître de l'humanité par la volonté des dieux, et le suzerain d'un million de mondes grâce à la puissance de ses armées innombrables. Il n'est qu'une carcasse en décomposition, qui se tord et frémit sous les influx d'une énergie invisible venue du Moyen-Age Technologique. Il est le Seigneur Charognard de L'impérium, au nom duquel mille âmes sont sacrifiées chaque jour afin qu'il ne meure vraiment jamais.
Suspendu dans cette dimension où Il n'est ni tout à fait mort, ni pleinement vivant, l'Empereur poursuit sa Veille Eternelle. Ses puissants vaisseaux de guerre naviguent au coeur des miasmes infestés de démons du Warp, sur les seules routes qui leur permettent de relier les étoiles lointaines, selon des trajectoires complexes éclairées par l'Astronomican, la manifestation psychique de la Volonté de l'Empereur.
Ses immenses armées livrent bataille en Son nom sur tant de mondes qu'on ne peut tous les dénombrer et, de tous Ses soldats, les plus grands sont peut-être ceux de l'Adeptus Astartes, les Space Marines bioaméliorés, la quintessence des guerriers. Leurs frères d'armes sont légion : l'Astra Militarum et les rangs innombrables des Forces de Défense Planétaires, les membres de la sainte Inquisition dont la vigilance ne s'endort jamais, les technoprêtres de Mars, pour n'en nommer que certains.
Pourtant, ces vaillantes multitudes suffisent à grande peine à contenir la menace perpétuelle et toujours présente des xénos, des hérétiques, des mutants ... et pire encore.
Etre un homme en ces temps troublés, c 'est être un individu isolé parmi des milliards d'autres.
C'est vivre sous le joug du régime le plus cruel et le plus sanguinaire qu'on puisse imaginer. C'est oublier le pouvoir de la technologie et de la science, car tant de choses sont tombées dans l'oubli qu'on ne saurait jamais toutes les recouvrer.
Oubliez les promesses du progrès et de la raison, car dans les ténèbres de ce lointain futur, il n'y a que la Guerre !




La Deathwatch ...
L'air s'emplit du rugissement du xénos. Cent mille voix hurlent le cri de guerre de la bête galactique, certaines gutturales, d'autres stridentes, mettant l'oreille humaine au supplice. Le Xénos se rue en avant, noircissant les terres de l'Empereur de sa crasse. Il n'a cure ni de l'Ordre, ni de l'Harmonie; il ne désire que détruire et usurper le domaine légitime de l'Humanité.
Mais il n'en mordra pas moins la poussière.
Face à cette némésis se dessine la fine ligne noire de la Deathwatch. Ces guerriers sont le Bouclier qui Tue, une confrérie de space marines dont la puissance suffit à repousser inlassablement des centaines d'invasions. Ce sont les Vigilants, les Sentinelles du Vide, dont les forteresses stellaires assurent la garde contre des terreurs inimaginables. A eux seuls, ils entretiendront la flamme de l'Impérium quand les étoiles elles-même seront éteintes.
On peut se féliciter que de tels parangons d'excellence se dressent contre le xénos. En réalité, l'Impérium n'a guère le choix.
Le nombre de races xénos défie l'entendement. Elles pullulent comme la vermine dans les coins sombres, mais rapidement leur existence jaillit dans Sa lumière. Les hordes perfides se jettent sur l'Impérium comme une mer démontées s'écrase contre les falaises rocheuses, et elles sont tout aussi impitoyables. Ce sont des monstruosités des tréfonds de l'espace, depuis les plus petits parasites cérébraux jusqu'aux bio-titans colossaux, qui font trembler Ses mondes sous leurs pas. Sans la Deathwatch pour les éliminer, les vagues interminables de ces xénos rongeraient la force de l'Impérium jusqu'à ce qu'il s'effondre, noyé dans la malice et la malveillance infinie de ces usurpateurs.
Les forteresses de guet de la Deathwatch surveillent les menaces qui émergent dans toute la galaxie. Mais toutes ces incursions ne peuvent être discrètement arrêtées, aussi la Deathwatch est souvent appelée pour contrer des hordes d'une dangerosité inconcevable. Là où de simples soldats perdraient raison sous le coup de la terreur, les frères en noir observent calmement, analysent et frappent là où ils pourront faire le maximum de dégâts. La Deathwatch identifie la plus grande menace avec une efficacité clinique, en fait la cible prioritaire, puis ré-évalue la situation une fois la cible exterminée. Sa victime peut-être les chefs ennemis, une horde, un fer de lance; chaque menace sera exterminée l'une après l'autre. La Deathwatch mène ainsi une guerre d'une logique implacable mélée à une volonté de fer et à un flair héroïque. Cette combinaison mortelle a causé la perte d'un nombre innombrable de victoires au cours des millénaires. Avec Ses guerriers, l'Impérium reste conquérant et triomphant.
Bien que peu en soit conscients, le poids des espoirs de l'Humanité face à l'holocauste xénos repose sur les larges et robustes épaules de la Deathwatch.
Jusqu'à présent, ils s'en sont montrés à la hauteur !



CATECHISME DU XENOS

Etre souillé
C'est la marque du xénos
Etre impur
C'est la marque du xénos
Etre abhorré
C'est la marque du xénos
Etre honni
C'est la marque du xénos
Etre pourchassé
C'est la marque du xénos
Etre purgé
C'est le destin de tous les xénos
Etre Purifié
C'est le destin de tous les xénos !



La forteresse d'Erioch...
Le fort de veille stellaire d'Erioch est un vaste bastion spatial situé aux confins de l'Ultima Segmentum, dans le vide sauvage qui s'étend entre les percées de Canis et d'Acheros. Il se trouve dans une zone morte uniquement peuplée d'étoiles défaillantes et très anciennes, parmis lesquelles Erioch elle-même.
Masse agressive de cathédrales, de dômes et de flèches blindées, la forteresse est hérissée d'assez d'armes statiques et mobiles pour rivaliser ave une flotte de navires de guerre. Elle dissimule sous la céramite et le plastacier impérial ses origines réelles, secrètement gardées par une poignée d'élus. A l'intérieur s'étend un vaste labyrinthe de couloirs tapissés de poussière qui serpentent entre les chapelles silencieuses et les cryptes blindées scellées par des portes d'adamantium.
Sous d'antiques bannières variées, vestiges d'une gloire passée, les frères de bataille de la Deathwatch  qui y résident se meuvent entre leurs cellules, leurs terrains d'entrainement , leurs arsenaux et les salles de briefing, avant de se rassembler en équipe d'extermination pour mener à bien les missions secrètes qu'on leur aura confié.
A coté des immenses Astartes trottinent d'innombrables serviteurs et serfs encapuchonnés, à l'esprit effacé, qui maintiennent la forteresse en vie et opérationnelle. D'autres serviteurs lobotomisés agissent de concert sous le regard du maître de Forge au maniement des armes du fort.
En plus des frères noirs agissant sous le commandement du Maître de la Veille et de ses capitaines, la forteresse accueille des agents de Sa Sainte Inquisition et leurs maîtres Inquisiteurs, accueillis dans la Tour d'Airain par Sa Seigneurie Inquisitrice de la Chambre de Vigilance.
Bien que réel, le pouvoir ultime sur la forteresse réside cependant dans les mains du Maître de la Veille, qui attend les nouveaux venus avec intérêt ...





_________________
En bleu je Modère, Sinon c'est cool

Work It Harder Make It Better
Do It Faster, Makes Us stronger
More Than Ever Hour After
Our Work Is Never Over

http://ogreworkit.ytmnd.com/
http://www.coolminiornot.com/artist/Dexterior?browseid=17329309
https://www.facebook.com/NogreWorkshop/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.coolminiornot.com/artist/Dexterior
 
Les Chroniques d'Erioch [Warhammer 40.000- Deathwatch]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Chroniques d'Erioch [Warhammer 40.000- Deathwatch]
» Warhammer Battle
» Quizz de Warhammer 40k
» mineur humain pour warhammer jdr
» [Warhammer] Classement des perso'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens de la Légende :: Campagnes de Nogre-
Sauter vers: